Deux ambassadeurs aux Pays-Bas

Marc et Jacqueline Receveur à Amsterdam

Pour la quatrième fois, Jacky Quesson, vice-président de la Communauté des communes de la Haute Saintonge, Marc et Jacqueline Receveur du Domaine la Fontaine de Soubran, ont mis en place un partenariat pour la promotion de la Charente-Maritime aux Pays-Bas. Nos deux Soubrannais ont ainsi représenté la Charente-Maritime, fin janvier, à Amsterdam, capitale des Pays-Bas, sur un salon international du tourisme. Aux visiteurs, Marc et Jacqueline ont présenté les pistes cyclables de notre département, les huîtres, le cognac, le vin, les châteaux, les excursions en bateau, les pôles nature… Marc et Jacqueline Receveur se sentaient légitimement des ambassadeurs de la région. Néerlandais, vivant à Soubran depuis neuf ans, ils sont bien au courant de la diversité des possibilités touristiques dans la région. La Charente-Maritime, et notamment la Haute Saintonge, devient une destination touristique de plus en plus connue pour les vacanciers Néerlandais.

Source: Sud Ouest (9/2/2017)

Mézin – Les Néerlandais, touristes de demain à Mézin

Mary Grahame, hollandaise d’origine, habitante de Mézin depuis 2001, a été l’ambassadrice du Mézinais au Salon pour les vacances en France qui s’est déroulé les 21 et 22 janvier derniers à Amsterdam, aux Pays-Bas. Son objectif : faire de Mézin une destination incontournable.

Mary Grahame tient depuis 2008 le gîte « La maison du Bouchonnier » à Mézin. Elle accueille tout au long de l’année des touristes majoritairement français, mais également des Anglais et des Néerlandais. Pour ces derniers, un constat est fait par Mary (et ce n’est pas la première fois que nous l’entendons) : « Ils arrivent dans le département et à Mézin, complètement par hasard, parce qu’ils étaient sur la route pour aller en Espagne, par exemple. Tout comme cela a été le cas pour mon mari et moi ».
Un commentaire qui a nourri la réflexion de Mary, très attachée à sa ville et son département. Pour la première fois donc, avec la confiance de la mairie, Mary a participé, à ses frais, au Salon pour les vacances en France, à Amsterdam. « Un événement qui se déroule dans un endroit très en vogue, une ancienne usine à gaz réhabilitée en salle d’exposition », nous décrit Mary.

« Les Néerlandais veulent vivre à la française »

La désormais ambassadrice du Mézinais aux Pays-Bas est partie les bras chargés de photos et de 1 000 brochures tout spécialement créés pour l’occasion et vantant les mérites de Mézin et du département. Mary connaît bien les attentes des touristes néerlandais, notamment pour l’avoir elle-même été : « Ce ne sont pas des gens qui se contentent d’un parc. Ils cherchent l’authenticité, le vivre à la française, se lever tôt, aller chercher leur baguette à la boulangerie du coin et bien sûr les bons restaurants La marche et les beaux paysages sont également très importants ». Lorsqu’elle  les reçoit dans son gîte, Mary tient compte de toutes ces exigences. Elle propose d’ailleurs des circuits depuis le nord du Gers, jusqu’à Agen, pour faire découvrir tout le territoire de l’Albret. Mais également et principalement des activités sur Mézin : « Je leur conseille la promenade avec l’Ipod, qui est proposée par l’office de tourisme. Il faudrait d’ailleurs un fichier sonore en néerlandais, en profite Mary. Je les incite également à faire leurs achats en centre-ville et je laisse toujours de la documentation dans les chambres », conclu-t-elle.

L’heure du bilan

Pendant 48 heures, Mary a parlé, présenté, vendu les atouts de tous les hébergeurs et acteurs du tourisme mézinais. « Je n’y ai pas été que pour moi. L’objectif c’est de garder notre ville vivante et d’y attirer les touristes », explique-telle. Son stand était placé près de ceux de Paris, la Charente-Maritime, la Saône-et-Loire et surtout aux côtés de deux autres départements très connus et fréquentés par les touristes néerlandais : la Dordogne et le Lot. À ce sujet, elle se montre très critique envers les élus lot-et-garonnais, leur reprochant de « n’avoir jamais rien fait pour faire connaître le département et de se reposer sur les départements voisins ».
Car Mary l’a une nouvelle fois constaté sur le salon, le Lot-et-Garonne est méconnu. Pour autant, les Néerlandais se sont montrés très intéressés et les réactions sont très encourageantes. « La plupart se demandent comment se fait-il qu’ils n’aient jamais entendu parlé d’un aussi bel endroit », ajoute Mary. L’expérience a donc été très enrichissante. Et si à cette période les Néerlandais savent déjà où ils partent en vacances cet été, il n’est pas impossible qu’il y ait quelques réservations, selon Mary. Mais cette opération séduction pourrait surtout porter ses fruits en 2018 et dans les prochaines années à venir puisque Mary a déjà prévu de participer à nouveau au salon, dès l’année prochaine avec pour objectif de « faire de Mézin, la destination de vacances des Néerlandais ».

Source: 47 Info (24/2/2017)